Partenaires



CasualStat


Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
daminor26
Modérateurs
Aucun avertissement
Masculin Messages : 413
Mangas préférés : One Piece, Fairy Tail, GTO, Naruto
Personnages préférés : Onizuka, Naruto, Nami, Grey FullBuster, Soul
Age : 19
Localisation : Fréjus
https://plus.google.com/u/0/b/108624470101920835602/108624470101920835602/posts/p/pubhttp://www.youtube.com/user/daminor26

Les règles du Death Note

le 18.10.13 20:15
-- Les règles du Death Note --

-La personne dont le nom est écrit dans ce cahier meurt.
-Il faut avoir en tête le visage de la personne dont on écrit le nom, sinon cela ne fonctionne pas. Par conséquent, on ne peut obtenir de résultat sur toutes les personnes de mêmes nom et prénom en une seule fois.
-À la suite du nom, si l'on écrit la cause de la mort dans un délai de 40 secondes du monde des humains, cela se réalise.
-Si l'on n'écrit pas la cause, la mort est systématiquement due à un arrêt cardiaque.
-Si l'on écrit la cause, on obtient alors un délai supplémentaire de 6 minutes 40 pour décrire précisément le déroulement de la mort.
-Dès lors que le Death Note tombe dans le monde des humains, il lui appartient.
-Celui qui s'en saisit devient alors capable de voir et d'entendre le dieu de la mort qui en est l'ancien propriétaire.
-Celui qui fait usage de ce cahier ne va ni en enfer ni au paradis.
-Si l'on écrit l'heure de la mort dans les 40 secondes qui suivent le moment où l'on a écrit "crise cardiaque", on peut fixer l'heure de la mort même si elle est définie avant la fin des 40 secondes.
-La personne qui touche le Death Note devient capable de voir et d'entendre l'ancien propriétaire du cahier qui est le dieu de la mort, même si elle n'en est pas elle-même le nouveau propriétaire.
-Le possesseur du Death Note garde à ses côtés, jusqu'à sa mort, l'ancien possesseur, un dieu de la mort, aussi longtemps qu'il détient le Death Note.
-En général, le dieu de la mort apparaît devant le nouveau possesseur du Death Note dans les 39 jours qui suivent le premier jour de l'utilisation.
-Un dieu de la mort, propriétaire d'origine du Death Note, en général, ne fait rien qui puisse aider à faire mourir avec le Death Note.
-Le dieu de la mort n'a aucune obligation d'expliquer complètement l'utilisation du cahier ou les règles à l'humain qui en a pris possession.
-Un dieu de la mort peut rallonger sa vie en inscrivant des noms d'humains dans le Death Note, contrairement à un humain.
-Une personne peut réduire sa durée de vie en utilisant le Death Note.
-Une personne qui devient possesseur d'un Death Note peut obtenir les yeux d'un dieu de la mort, lui permettant ainsi de connaître le nom de celui ou celle qu'elle regarde, en échange de la moitié de sa vie restante.
-Un dieu de la mort ne peut pas être tué, même si on lui tire une balle dans la tête ou si on lui plante un couteau dans le cœur. Un dieux de la mort peut mourir, lorsqu'il rallonge la durée de vie de quelqu'un.
-Les conditions de la mort décrites dans le Death Note ne peuvent se réaliser que si elles sont physiquement possibles et/ou si elles apparaissent réalisables normalement par un humain.
-Une page du Death Note, ou un morceau de page, a les mêmes propriétés que le cahier lui-même.
-Il est possible d'écrire dans le Death Note avec n'importe quel objet pourvu que l'on puisse écrire directement avec, que cela soit lisible et que cela ne s'efface pas.
-On peut écrire la cause de la mort ou les circonstances en premier, et écrire le nom par la suite, sur la première ligne, le processus fonctionne quand même.
-Si une personne, autre que le possesseur du Death Note, écrit le nom d'une personne sur le cahier, et qu'elle connaît son visage, il se produit la même chose que lorsque le possesseur le fait lui-même.
-Le Death Note est inefficace sur les êtres qui ont moins de 780 jours.
-Si l'on se trompe quatre fois ou plus en écrivant le nom d'une victime, le Death Note devient inefficace sur cette personne.
-Le suicide est une cause valide de mort. Fondamentalement, c'est une éventualité envisagée par tous les humains et, de ce fait, cela n'entre pas dans les "actes impensables".
-Même si la cause de la mort est le suicide ou l'accident, si la mort de la personne désignée peut entrainer celle d'autres personnes, la personne désignée meurt alors d'une crise cardiaque. Cela a pour but d'éviter qu'il y ait une influence sur d'autres vies.
-Même après avoir écrit le nom, l'heure et les circonstances, il est possible de les modifier autant de fois qu'on le souhaite pendant 6 min 40.
-Lorsque l'on veut faire une correction pendant les 6 min 40, il faut alors barrer de deux traits les mots à corriger.
-Une fois que le nom de la personne écrit dans le Death Note, la personne ne peut plus échapper à la mort.
-Si l'on perd ou si l'on se fait voler le Death Note, il faut le retrouver dans les 490 jours suivants sous peine d'en perdre le droit de propriété.
-Si celui qui a accepté l'échange des yeux perd le droit de propriété du Death Note, en même temps que sa mémoire s'efface, il perd la faculté des yeux. Cependant, la moitié de vie qu'il a payée ne lui est pas rendue.
-Le propriétaire du Death Note peut le prêter à quelqu'un d'autre. Il est aussi possible de le sous-louer.
-Celui qui a emprunté le Death Note n'est pas suivi par le dieu de la mort. Ce dernier reste avec le propriétaire. De plus, l'emprunteur ne peut pas faire l'échange des yeux avec le dieu de la mort.
-Si le propriétaire du Death Note meurt alors qu'il a prêté ce dernier, le droit de propriété revient à celui à qui le Death Note a été prêté.
-Si le Death Note est volé et si son propriétaire est tué par le voleur, le droit de propriété est automatiquement transféré au voleur.
-Lorsqu'un même nom est écrit dans deux Death Notes ou plus, c'est le premier qui a été écrit qui prend effet, sans tenir compte de l'heure de la mort.
-Si un nom est écrit dans deux Death Notes ou plus avec une différence de moins de 0.06 seconde, on considère que c'est simultané, et la personne dont le nom a été écrit ne meurt pas.
-Lorsqu'un dieu de la mort est propriétaire d'un Death Note, il ne peut le prêter à aucun humain, et aucun humain ne peut s'en servir.
-Les dieux de la mort peuvent s'échanger les Death Notes et écrire dedans sans problème.
-Si un dieu de la mort se sert du Death Note pour tuer les assassins d'un humain pour le sauver, cet humain verra sa vie prolongée, mais le dieu de la mort mourra.
-Le dieu de la mort disparait, mais son Death Note reste. La propriété du Death Note est alors habituellement transférée au prochain dieu de la mort qui le touche, mais il est généralement rendu au roi des dieux de la mort.
-Les humains qui possèdent un Death Note ne peuvent voir et entendre le dieu de la mort d'un autre cahier qu'en touchant le cahier.
-Une personne possédant les yeux du dieu de la mort peut lire le nom et la durée de vie d'une autre en regardant son visage. Lorsqu'elle possède un Death Note, une personne acquiert la capacité de tuer, et cesse d'être une victime. Cela signifie qu'une personne qui possède un cahier ne peut voir la durée de vie du possesseur d'un autre cahier, ni la sienne. Mais il n'est pas nécessaire pour quelqu'un qui possède un Death Note de voir sa propre durée de vie ni celle d'un autre possesseur de Death Note.
-Le dieu de la mort ne peut donner ni le nom ni la durée de vie d'une personne aux humains. Cela est destiné à éviter la confusion dans le monde des humains.
-Un dieu de la mort doit surveiller le possesseur d'un Death Note dans le monde des humains.
-Il est dur à croire qu'un dieu de la mort qui a possédé un humain puisse mourir, mais si cela devait arriver, le Death Note qu'il a apporté dans le monde des humains ne perdra pas ses pouvoirs.
-Pour pouvoir voir le nom et la durée de vie d'un humain grâce à les yeux du dieu de la mort, l'individu qui possède un Death Note doit voir plus de la moitié du visage de cet humain. En regardant de haut en bas, il doit voir au moins du front jusqu'au nez. S'il ne voit que les yeux, il ne verra pas le nom et la durée de vie. De plus, même si certaines parties du visage, comme les yeux, le nez ou la bouche, sont cachées, il pourra voir le nom et la durée de vie tant qu'il peut en gros voir le visage de la personne. La surface de visage nécessaire pour voir le nom et la durée de vie n'est cependant pas encore certaine, ce qui est nécessaire de vérifier.
-Si les conditions ci-dessus sont réunies, alors le nom et la durée de vie apparaitront sur les photos et vidéos, quelque soit leur ancienneté, mais cela peut dépendre de la visibilité. De plus, un dessin ne permet de rien voir, quelque soit le niveau de réalisme.
-Ceux qui possèdent les yeux du dieu de la mort auront une vue supérieure à 3.6 selon l'échelle humaine, indépendamment de sa vue d'origine.
-L'individu qui perd la possession du Death Note perdra aussi tout souvenir de l'usage du Death Note. Cela ne signifie pas qu'il perdra toute sa mémoire à partir du jour où il a pris possession du Death Note, mais qu'il perdra tout souvenir directement lié au Death Note.
-Si un individu qui possède plus d'un Death Note en perd un, il ne pourra plus voir ni entendre le dieu de la mort de ce cahier. Le dieu de la mort lui-même s'en va, mais tout souvenir de ce Death Note reste tant que l'individu possède toujours au moins un des autres cahiers.
-Un dieu de la mort ne doit pas rester dans le monde des humains sans raison. Les conditions pour rester sont les suivantes :
-lorsqu'un humain entre en possession d'un Death Note
-c'est depuis le monde des dieux de la mort qu'on peut trouver un humain à qui passer un Death Note, mais cela peut aussi être fait sous 82 heures dans le monde des humains
-un dieu de la mort peut rester pendant 82 heures dans le monde des humains s'il suit un humain dans l'intention de le tuer.
-Un dieu de la mort ne doit pas donner directement un Death Note à un enfant de moins de 6 ans (selon le calendrier humain).
-Un Death Note ne peut être donné à un enfant de moins de 6 ans, mais un cahier tombé dans le monde des humains en fait partie et peut donc être utilisé par des humains de tout âge.
-Si l'on écrit simplement "mort par accident" alors la victime mourra d'un accident dans les 6 minutes 40 secondes.
-Même s'il n'y a qu'un seul nom d'écrit, si la mort de la victime influence d'autres humains et le fait mourir, alors la victime mourra d'un arrêt cardiaque.
-Si l'on écrit "mort par maladie" en précisant le nom de la maladie et l'heure de la mort, il doit y avoir suffisamment de temps pour que la maladie progresse. Si le temps donné est trop court, alors la victime mourra d'un arrêt cardiaque après 6 minutes et 40 secondes.
-Si l'on écrit "mort par maladie" en ne précisant que le temps de la mort sans donner le nom de la maladie, alors l'humain mourra d'une maladie appropriée. Mais le Death Note ne peut agir que dans une limite de 23 jours. C'est ce qu'on appelle la règle de 23 jours.
-Si l'on écrit "mort par maladie" en précisant le nom de la maladie, mais sans donner d'heure, si la maladie prend plus de 24 jours pour tuer l'humain, la règle de 23 jours ne prendra pas effet et l'humain mourra au moment opportun selon la maladie.
-Si l'on veut corriger la cause ou les détails de la mort, il faut le faire avant 6 minutes et 40 secondes. Il est impossible de changer l'heure de la mort, même si elle survient tôt.
-Il est impossible de tuer un humain de plus de 124 ans avec le Death Note.
-Il est impossible de tuer un humain dont il reste moins de 12 minutes à vivre (en temps humain).
-Si l'on procède à l'échange des yeux avec un dieu de la mort, on peut voir la durée de vie restante d'une personne.
-Le nom visible avec les yeux du dieu de la mort est le nom qui peut tuer la personne. Le nom sera visible même si la personne ne figure pas dans ses registres de famille.
-Le nombre de pages du Death Note est inépuisable.
-Si l'on possède plus d'un Death Note, il est possible d'écrire le nom dans un Death Note et la cause dans un autre tant que l'on garde la personne en tête. L'ordre n'a pas d'importance, et écrire la cause dans l'un puis le nom dans l'autre fonctionnera.
-Cela est aussi possible si deux propriétaires de Death Notes travaillent ensemble. Dans ce cas, il est nécessaire que chacun touche le Death Note de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
-Si l'on perd la possession d'un Death Note, il ne sera plus possible de voir ni d'entendre le dieu de la mort. Mais si l'on laisse un autre toucher le Death Note, alors cette personne pourra voir le dieu de la mort.
-Suivant la règle ci-dessus, l'humain qui a touché un Death Note pourra voir et entendre le dieu de la mort jusqu'à perdre le Death Note après en être entré en possession.
-Un possesseur de Death Note ne peut être tué par un dieu de la mort depuis le monde des morts.
-Un dieu de la mort descendu sur Terre dans le but de tuer un possesseur de Death Note ne pourra pas le faire.
-Seul un dieu de la mort qui a passé son Death Note à un humain peut tuer un possesseur de Death Note.
-Si un possesseur de Death Note orthographie incorrectement un nom 4 fois, la victime ne pourra plus être tuée par ce Death Note. Mais si le possesseur du Death Note l'écrit incorrectement quatre fois volontairement, alors le possesseur du Death Note mourra.
-La personne dont le nom a été mal orthographié quatre fois volontairement pourra toujours être tué par un Death Note.
-Chez les dieux de la mort, il y a des mâles et des femelles, mais il ne leur est pas possible d'avoir de relations sexuelles avec un humain. Les dieux de la mort ne peuvent pas non plus en avoir entre eux.
-Avec la récupération d'un Death Note, les souvenirs qui y sont associés reviendront également. Si l'utilisateur a aussi interagit avec d'autres Death Notes, ces souvenirs reviendront eux aussi.
-Même si l'on n'en est pas le possesseur, les souvenirs reviennent au contact du Death Note.
-L'utilisateur perd les souvenirs du Death Note lorsqu'il en perd la possession. Mais ses souvenirs peuvent revenir en obtenant ou touchant à nouveau le carnet. Il est possible de le faire jusqu'à six fois pour un Death Note.
-Si cela arrive plus de six fois, les souvenirs du Death Note ne reviennent pas et l'utilisateur s'en servira sans les souvenirs précédents.
-Un humain qui a procédé à l'échange des yeux verra la durée de vie des gens, sans être influencé par le Death Note. Si une victime est tuée par le Death Note, le temps restant sera donné au dieu de la mort.
-Un humain qui a procédé à l'échange des yeux ne peut voir sur une photo les nom et durée de vie restante d'une personne déjà morte.
-Si un dieu de la mort décède dans le monde des humains et son Death Note reste, l'humain qui le ramasse en devient propriétaire.
-Cependant, seul un humain qui pouvait voir le dieu de la mort peut voir et toucher le Death Note. -Même si c'est peu probable, un dieu de la mort ramassant le Death Note d'un dieu de la mort décédé en devient propriétaire.
-L'utilisation d'un Death Note dans le monde des humains peut affecter la durée de vie d'autres humains même si leur nom n'est pas écrit dans le Death Note. Dans ce cas, un dieu de la mort ne verra que la durée de vie d'origine et non pas la durée de vie raccourcie.
-Il est inutile de tenter d'effacer un nom écrit sur un Death Note avec une gomme ou du blanc.
-Si un Death Note est en possession d'un humain contre la volonté du dieu de la mort, ce dieu de la mort peut rester dans le monde des humains pour le récupérer.
-Dans ce cas, si d'autres Death Notes sont dans le monde des humains, le dieu de la mort ne peut en indiquer l'emplacement ou le propriétaire aux humains.
-Si un Death Note est volé à un dieu de la mort, il ne peut être récupéré que par ce dieu de la mort. S'il n'y a pas de dieu de la mort mais qu'un humain possède un Death Note, il faut qu'un dieu de la mort touche le Death Note pour devenir celui qui suit l'humain. Il doit ensuite attendre que l'humain meure pour le récupérer avant un autre humain, ou attendre que l'humain l'abandonne.
-Si un dieu de la mort a vu au moins une fois le nom et la durée de vie d'un humain, alors il peut le retrouver depuis l'ouverture dans le monde des morts.
-Le monde des morts est régi par des lois. Si un dieu de la mort les viole, il y a neuf niveaux de gravité allant de 8 à 1 puis extrême. Le dieu de la mort sera tué après sa punition pour toute violation de gravité supérieure à 3.
-Par exemple, tuer un humain sans utiliser de Death Note est un crime de gravité extrême.
-La perte de mémoire d'un Death Note en le donnant à un autre ou en l'abandonnant n'est possible que si l'on a tué quelqu'un avec ce Death Note. Il n'y aura pas perte de mémoire si, par exemple, on a seulement possédé le Death Note sans écrire de nom dedans. Dans ce cas, il ne sera quand même plus possible de voir le dieu de la mort. S'il y a eu échange d'yeux, il sera également perdu.
-Un dieu de la mort ne meurt pas par manque de sommeil. De plus, les dieux de la mort n'ont pas vraiment besoin de sommeil. Le repos pour un dieu de la mort est différent de celui des humains et n'est que pure paresse.
-Les dieux de la mort vivant dans le monde des humains parce que leur Death Note est en possession d'un humain ne devraient pas être paresseux car il leur faut voir la mort de l'humain, mais il ne leur est pas pour autant interdit de dormir.
-Il ne peut y avoir que six Death Notes dans le monde des humains. Cela n'inclue bien sûr pas les Death Notes possédés par les dieux de la mort. Cela signifie qu'il ne peut y avoir dans le monde des humains que six dieux de la mort ayant passé leur Death Notes à un humain.
-Un dieu de la mort ne peut donner de Death Notes que jusqu'à trois humains en même temps.
-Il est possible qu'un dieu de la mort donne jusqu'à six Death Notes, par exemple, en en donnant deux à trois par humain.
-En d'autres termes, un humain peut posséder les six Death Notes.
-Si un septième Death Note devait être malgré tout possédé par un humain dans le monde des humains, rien n'arrivera même s'il est utilisé.
-Si il devait y avoir plus de six Death Notes dans le monde des humains, seuls les six premiers Death Notes donnés seront effectifs.
-Le septième Death Note ne sera effectif que si l'un des six précédents brule ou si un dieu de la mort en ramène un dans le monde des morts.
-Le Death Note ne sera pas effectif si un nom donné est écrit sur plusieurs feuilles.
-Le recto et le verso d'une feuille sont cependant considérés comme une seule feuille. Par exemple, le Death Note sera toujours effectif si l'on écrit le prénom d'un côté et le nom de famille de l'autre.
-Pour que le Death Note soit effectif, le nom doit être écrit sur une même feuille, mais les détails de la mort peuvent être écrits sur d'autres pages. Cela fonctionne tant que l'utilisateur conserve le nom de la victime en tête pendant l'écriture.
-Si les détails de la mort sont écrits avant le nom de la victime, il est possible d'écrire plusieurs nom en moins de 40 secondes tant que les cause et situation le permettent.
-Si la cause de la mort est possible mais pas la situation, seule la cause sera appliquée. Si la cause et la situation ne sont pas possibles, alors la victime mourra d'un arrêt cardiaque.
-Si l'on écrit plusieurs noms dans le Death Note, puis une seule cause de mort dans les 40 secondes après avoir écrit le premier nom, toutes les victimes mourront de la même cause.
-Même si l'on écrit la cause de la mort dans les 6 minutes et 40 secondes du monde des humains, les situations décrites surviendront pour les victimes pour lesquelles elles sont possibles. Pour ceux pour qui la situation n'est pas possible, seule la cause de la mort sera prise en compte.
-Il n'est pas possible de donner une date ultérieure à la durée de vie normale de la victime. La victime mourra quoi qu'il arrive à la fin de sa durée de vie.
-Si l'on définit la mort d'un humain qui peut influencer sur la vie d'un autre, alors il est possible que la durée de vie de ce dernier soit rallongée.
-Si un dieu de la mort effectue une telle manipulation pour rallonger volontairement la durée de vie d'un humain, le dieu de la mort mourra, mais si un humain fait la même chose, il ne mourra pas.
-La mort d'un humain par le Death Note rallongera indirectement la vie d'un ou plusieurs autres humains même si ce n'est pas intentionnel.
-Si un dieu de la mort a apporté un Death Note dans le monde des humains et en a cédé la possession à un humain, le dieu de la mort peut toujours tuer l'humain avec son propre Death Note, ne serait-ce que parce qu'il ne l'aime pas.
-Même si un nouveau nom, cause de mort ou situation est écrit par-dessus un nom écrit précédemment, la mort d'origine ne sera pas affectée. Il en va de même si l'on essaie de gommer ou d'effacer ce qui est écrit pour le réécrire.
-Lorsqu'un nom, cause et situation de mort ont été écrits dans un Death Note, cette mort aura toujours lieu même si tout ou partie du Death Note est détruit ou brûlé avant que la mort ne survienne.
-Si un nom est écrit et que le Death Note est détruit alors que l'on est en train d'écrire la cause de la mort, alors la victime mourra d'un arrêt cardiaque 40 secondes après écriture du nom.
-Si le nom et la cause ont été écrits et que la situation n'a pas été totalement écrite, alors la victime mourra au bout de 6 minutes et 40 secondes de la cause donnée si elle est réalisable, sinon la victime mourra d'un arrêt cardiaque.
-Aucune méthode médicale ou scientifique ne permet de déduire si un humain possède les yeux du dieu de la mort. Même les dieux de la mort ne peuvent le voir, à l'exception du dieu de la mort qui a procédé à l'échange avec cet humain.
-Voici les situations qui permettent à un dieu de la mort ayant apporté un Death Note dans le monde des humains de retourner dans le monde des morts.
-Lorsque le dieu de la mort a témoigné de la fin du possesseur du Death Note et a écrit son nom dans son propre Death Note.
-Lorsque le Death Note apporté est détruit, brûlé, et ne peut plus être utilisé par un humain.
-Si personne ne prend possession du Death Note, il n'est pas nécessaire de hanter un humain.
-Si, pour une raison ou pour une autre, le dieu de la mort est remplacé par un autre dieu de la mort.
-Si le dieu de la mort perd la trace du Death Note, ne peut identifier qui le possède, ou ne peut localiser le possesseur, et doit donc obtenir ces informations depuis l'ouverture dans le monde des morts.
-Même dans les situations ci-dessus, le dieu de la mort doit témoigner de la mort du premier possesseur du Death Note et écrire son nom dans son propre Death Note, même depuis le monde des morts.
-Dans le monde des morts, il existe quelques copies de ce que les humains pourraient appeler un guide d'utilisation du Death Note. Il est cependant interdit d'en donner un à un humain.
-Un dieu de la mort peut parfaitement lire le guide pour lui-même et informer un humain de son contenu, quel que soit le contenu.
-Un nombre limité de Death Notes ont une couverture blanche ou rouge, mais leurs effets n'ont aucune différence avec un Death Note à couverture noire.

Fausses règles (inventées par Light Yagami)
Si le Death Note n'est pas utilisé au moins tous les 13 jours après avoir écrit un premier nom, celui qui a écrit le nom meurt.
S'il est détruit, déchiré, ou brûlé, en un mot, s'il devient inutilisable, toute personne l'ayant touché meurt.


Dernière édition par daminor26 le 21.10.13 19:31, édité 1 fois

_____________________________________________________________________________________________

avatar
Invité
Invité

Re: Les règles du Death Note

le 20.10.13 22:48
Certaines ne sont pas vraiments des regles comme celle la :

"-Chez les dieux de la mort, il y a des mâles et des femelles, mais il ne leur est pas possible d'avoir de relations sexuelles avec un humain. Les dieux de la mort ne peuvent pas non plus en avoir entre eux." ^^

Mais merci quand meme Smile
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum